fr

Trottoir de béton

Lorsqu’il est question de faire l’installation d’une piscine creusée sur un terrain résidentiel, l’intégration du projet à l’aménagement paysager est un facteur important pour obtenir un résultat esthétiquement parfait. Une piscine a le potentiel d’être le centre de l’attention de votre propriété si elle est mise en valeur de façon appropriée. Pour un projet réussi, une piscine doit s’ajuster aux dimensions du terrain et avoir une forme qui s’harmonise avec les installations existantes.

De plus, il ne faut pas négliger la conception du trottoir qui la borde. Un trottoir bien choisi permet de réaliser une transition graduelle et élégante avec les autres éléments de l’aménagement paysager. Votre terrain devient alors un tout cohérent qui favorise le bien-être et la détente.

Il existe plusieurs types de solutions pour la construction du trottoir d’une piscine creusée. Les plus communes sont le trottoir de pavé uni et le trottoir de béton.

Trottoir de béton ou trottoir de pavé uni?

Le pavé uni, tout comme le béton, requiert une excavation d’environ 12 pouces pour permettre une construction solide et durable. La cavité est partiellement remplie de gravier, puis de sable, qui sont compactés tour à tour. Le pavé uni s’installe sur ce lit de sable, un bloc à la fois. Ce matériau est souvent utilisé pour effectuer la réfection de vieux trottoirs, car il est possible d’éviter l’excavation si le trottoir existant est assez solide. Dans ce cas, l’ancien trottoir peut servir de soutien de pavé, ce qui évite d’avoir à le démolir. Le pavé uni est aussi reconnu pour son prix abordable, sa résistance à la décoloration et sa solidité.

Malgré tout, le trottoir de piscine en béton gagne en popularité, parce qu’il est plus robuste, qu’il demande moins d’entretien, et surtout parce qu’il offre une incomparable polyvalence.

Pour une piscine dont la forme est complexe, le béton procure une installation plus simple. L’excavation est faite comme pour le pavé uni, puis un coffrage est érigé. Celui-ci peut être constitué de bois ou de mousse de polystyrène réutilisable, selon la forme désirée. Une fois le coffrage installé, une couche de gravier est compactée, puis les tiges d’armature sont installées. Une excavation de qualité, remplie et compactée dans les règles de l’art, est essentielle pour protéger le trottoir des mouvements du sol.

Viennent ensuite la coulée du béton et la cure, pour lui permettre de se solidifier. Les étapes qui suivent la coulée dépendent du type de béton sélectionné.

Le béton standard et le béton estampé

Le béton standard a longtemps été utilisé pour entourer les piscines creusées. Une fois coulé, le béton doit être égalisé, puis égratigné pour le rendre antidérapant. Bien que résistant et polyvalent, il s’agit malheureusement d’un béton qui peut ternir rapidement. Pour cette raison, l’industrie du béton a développé une nouvelle technologie qui rivalise avec les meilleurs matériaux sur le marché : le béton estampé.

Pour un trottoir en béton estampé, la finition se fait différemment. Une poudre spéciale (la poudre Release) est saupoudrée sur le béton qui durcit. Ce produit permet de donner une couleur spécifique au béton, selon les préférences du client, et il évite aussi que le béton ne colle lors de l’estampage. Des plaques d’estampage sont ensuite utilisées pour donner au béton la finition désirée. Ce procédé est particulièrement recherché pour les projets personnalisés, car il peut imiter presque tous les types de matériaux. Le fini estampé peut donner l’impression de la pierre naturelle, du pavé, ou même du bois, et les motifs n’ont de limite que l’imagination du concepteur. Pour ces raisons, le trottoir de béton est souvent la solution la plus adéquate pour compléter un projet de piscine creusée.